Scytl rejoint Red Lyra, un réseau espagnol de blockchain multi-sectorielle et une référence mondiale

Le but principal d’une blockchain est de permettre des transactions en toute confiance. Elle le fait de manière quasi instantanée, et peut traiter d’énormes volumes de transactions. Les blockchains sont utilisées dans des multitudes de cas, et de nouvelles applications apparaissent chaque jour. Aujourd’hui, Red Lyra, blockchain espagnole inter-sectorielle unique, a vu le jour.

Fondée par un consortium multisectoriel d’entreprises innovantes à travers l’Espagne (Banco Santander, BBVA, Everis, Iberdrola, Notarnet, Scytl par exemple), c’est la toute première plateforme technologique multisectorielle au monde basée sur la technologie blockchain, publique et privée. L’objectif de la plateforme est d’une part de permettre aux entreprises d’utiliser le réseau pour valider des services de base et développer des applications dans un environnement transversal, et d’autre part de remédier aux principales limites des autres blockchains :

  • Red Lyra est un réseau non partisan à but non lucratif ouvert à la croissance. Toute entreprise, administration, start-up, travailleur indépendant ou organisation à but non lucratif peut le rejoindre à tout moment, ce qui garantit l’indépendance de la blockchain.
  • Membres-clés de Red Lyra, nos experts juridiques veillent à ce que le vide juridique qui existe dans d’autres blockchains soit comblé, en fournissant toutes les garanties juridiques nécessaires en Espagne.

En tant que leader du secteur électoral, riche d’années d’expertise cryptographique, Scytl rejoint le consortium afin de partager connaissances et meilleures pratiques en matière d’utilisation de la technologie blockchain pour les données électorales sensibles et les audits spécifiques aux élections. Dans le secteur électoral, les blockchains peuvent être utilisées pour l’immuabilité de leurs données, garantissant ainsi que les données n’ont pas été modifiées après leur publication, et donc, par exemple, que des informations d’audit électoral n’ont pas été manipulées après leur écriture immuable dans la blockchain.

« Retourner

Le présent Site internet utilise ses propres cookies et des cookies de tiers, qu'il s'agisse de cookies de session ou de cookies persistants nécessaires au fonctionnement du Site internet ou ayant un objectif analytique ou statistique. Si vous continuez la navigation, nous considérons que vous acceptez son utilisation.
Pour plus d'informations, cliquez ici.